13 mythes sur les vagins

mars 07, 2019

13 mythes sur les vagins

Depuis l'adolescence, on entend toutes sortes d'histoires concernant le vagin. On confond même souvent la vulve et ce dernier! Mais est-ce qu'il faut croire tout ce qu'on raconte sur le vagin? Attention aux spoilers, la réponse est évidemment non. 

1. La taille du vagin change selon le nombre de partenaires

Faux, faux, faux! Un vagin ne s'élargit pas à force d'être pénétré, que ce soit par un-e seul-e partenaire ou une centaine. En effet, le vagin est un muscle extrêmement souple qui peut s'étirer au besoin et reprendre sa forme initiale ensuite. De plus, la taille du pénis ou de l'objet qui pénètre le vagin n'a aucune incidence sur la taille de celui-ci. Il est donc faux de croire que plus une personne a de relations sexuelles, moins elle est tight. 

2. Plus le vagin est serré durant la pénétration, mieux c'est!

Encore faux! Lors de la pénétration, il est préférable d'éviter trop de frottements qui provoquent des microfissures (et du fait même, rendent plus vulnérables aux ITSS). C'est pourquoi le vagin se lubrifie et s'ouvre pour la pénétration. Eh oui, lorsqu'il est excité, le vagin s'allonge et s'élargit pour atteindre jusqu'à deux fois sa taille! D'ailleurs, si un vagin semble très étroit lorsque vous le pénétrez, c'est probablement qu'il n'a pas été assez excité ou encore que votre partenaire ressent du stress ou de la peur. Peut-être, aussi, que votre partenaire souffre de vaginisme. 

3. Après un accouchement, le vagin est un trou béant

Faux! Même s'il est vrai de dire qu'un vagin post-partum a besoin de repos pour se remettre de l'accouchement, il n'est pas un trou béant. Il est malgré tout possible que des exercices de kegel soient nécessaires pour raffermir les muscles pelviens (et ainsi prévenir les fuites urinaires). Mais rassurez-vous, le mythe selon lequel, après un accouchement, les deux partenaires ne ressentent rien durant la pénétration vaginale est faux. 

4. Le vagin peut se refermer après une longue période d'abstinence

Encore une fois, c'est faux! Le vagin n'est pas fermé lorsqu'il est inactif sexuellement. Même après dix ans d'inactivité sexuelle pénétrative, le vagin ne se referme pas, ni ne ''retrouve'' sa forme virginale. Il n'est pas non plus plus étroit avant d'avoir été défloré qu'il l'est après. Vous n'avez donc pas à craindre la douleur d'une future pénétration vaginale: le vagin est un muscle extrêmement flexible qui sait s'adapter à toutes les tailles de pénis et de jouets sexuels.

Par contre, il est possible que votre vagin se referme (pas pour toujours!) à la ménopause si vous souffrez d'atrophie vaginale. N'hésitez surtout pas à consulter votre médecin si c'est votre cas! Plus tôt vous commencerez vos exercices avec des dilatateurs, plus la pénétration vaginale vous sera agréable. 

5. La taille du vagin est proportionnelle à la taille d'une personne

C'est faux! Beaucoup de gens croient qu'une personne de petit gabarie aura un  vagin court et étroit, ou qu'à l'inverse, une personne plus grosse aura un vagin très large. Mais, comme pour le pénis, la taille et le poids d'une personne n'ont aucune incidence sur la taille du vagin. En moyenne, un vagin au repos mesure 6 cm de long et de 2,6 cm à 4,2 cm de large. 

6. Les vulves ont une odeur et un goût différents selon l'origine ethnique

Ce n'est pas vrai! Bien que le goût et l'odeur des organes génitaux peut être influencée légèrement par ce qu'on mange, toutes les personnes noires et/ou arabes ne sentent pas la même chose. Tout comme les personnes blanches du Québec ne goûtent pas toutes la poutine. 

7. Un vagin qui ne sent pas la rose est un vagin sale

C'est complètement faux! L'idée selon laquelle la vulve devrait sentir les fleurs et goûter la fraise est tout simplement ridicule. Tout d'abord, parce qu'une vulve en santé goûte un peu acide et sent...  LA VULVE (eh oui, quelle surprise)! Ensuite, parce que le vagin est autonettoyant: il est donc inutile d'essayer de le laver au savon. D'ailleurs, le savon, la douche vaginale et tous les produits parfumés ''pour hygiène intime'' risquent de débalancer votre flore et de vous donner une vaginite (ouch). De l'eau et du savon au pH neutre sur votre vulve suffisent amplement à une bonne hygiène! 

8. Garder ses poils pubiens est un manque d'hygiène

Tout faux! Au contraire, garder vos poils pubiens évite les microfissures et le frottement peau contre peau, vous protégeant ainsi de la plupart des ITSS. En plus d'avoir une fonction protectrice, les poils pubiens ont une fonction érotique, puisqu'ils capturent les phéromones libérés par la vulve. Vous pouvez vous renseigner davantage sur les bénéfices des poils pubiens ici. Évidemment, à vous de choisir si vous gardez vos poils ou pas!

9. L'éjaculation dite fontaine est en fait de l'urine

C'est faux! Même si le liquide provient de la vessie et est expulsé par l'urètre, ce n'est pas de l'urine et surtout, ce n'est pas sale. L'éjaculation est naturelle et la plupart des chercheur-es s'entendent pour dire que sa composition est très semblable à celle du sperme (sans les spermatozoïdes, évidemment). 

10. Plus une personne a de partenaires sexuel-les, plus ses lèvres deviennent foncées

Toujours faux (et très eurocentré)! Encore une fois, le nombre de partenaires sexuels d'une personne n'a aucune incidence sur l'apparence de ses organes génitaux. Certaines personnes ont les lèvres très foncées et brunâtres, d'autres pâles et rosées, d'autres violacées, et d'autres même grisâtres. Par contre, il est possible que vos lèvres changent légèrement de couleur lorsque vous êtes excité-es. 

11. Les petites lèvres qui dépassent sont anormales

Complètement faux! Eh oui, les petites lèvres (ou nymphes) qui dépassent sont en fait extrêmement fréquentes: quatre fois plus, même, que les petites lèvres qui ne dépassent pas! Elles sont donc loin d'être anormales. Leur longueur n'est pas non plus un indicateur du nombre de partenaires qu'une personne a eus. Les nymphes s'allongent à la puberté, puis se rétrécissent légèrement à la ménopause. 

12. Le vagin est un organe strictement féminin

Faux! La plupart des vagins sont effectivement sur des corps de femmes: on pourrait alors dire que ces vagins sont des organes féminins. Par contre, il n'y a pas que des femmes qui ont un vagin: certains hommes trans en possèdent un et certaines personnes non-binaires aussi. De plus, certaines femmes trans n'en ont pas. Lorsqu'on veut désigner le vagin, il est donc préférable de le nommer, tout simplement!

13. La lubrification vaginale est forcément synonyme d'excitation

FAUX! On ne le répétera jamais assez: une vulve bien mouillée n'est pas forcément excitée. La lubrification vaginale ne se contrôle pas et sert à la fois à nettoyer le vagin et à faciliter la pénétration. Encore plus important: la lubrification vaginale d'une personne n'est EN AUCUN CAS un signe de consentement. En effet, lors d'un viol, le vagin peut sécréter de la cyprine pour diminuer la douleur de l'agression. Il est aussi possible que vous soyez très excité-e sans pourtant être mouillé-e. Dans ce cas, il est primordial de vous armer de lubrifiant (à base d'eau ou de silicone). 

Maintenant que vous connaissez tout sur les vagins, n'hésitez pas à éduquer votre entourage sur cet organe sexuel. À force d'éducation sexuelle, on l'espère, les adolescent-es apprendront peut-être à aimer leur vulve telle qu'elle est. 


Cet article a été écrit par Marie-Laurayne Poulin, conseillère LUV et intervenante à GRIS Estrie





Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Les 5 comportements pour une relation amoureuse épanouie
Les 5 comportements pour une relation amoureuse épanouie

septembre 11, 2019

Bien qu'il n'y ait pas réellement de « personne parfaite » il est possible de tomber amoureux d'une personne parfaite pour soi. Et c'est là qu'il est important de bien développer et d'entretenir la relation. Il faut comprendre que l'erreur est humaine et qu'il y a quelques comportements de base qui favorisent les bonnes relations. Il s'agit à mon avis de l'honnêteté, du respect, de l'écoute, de la complicité et de la tolérance.

Voir l'article entier →

5 raisons expliquant la réduction du stress par la masturbation
5 raisons expliquant la réduction du stress par la masturbation

septembre 04, 2019

Même s’il est probable que le concept de masturbation ait été une source de stress lorsque vous étiez plus jeune (car à 11 ans, il est facile de croire que la masturbation peut vous rendre aveugle), le sexe en solo est excellent pour votre santé. En fait, les bienfaits de la masturbation sur la santé mentale sont si généreux que j’irais jusqu’à prétendre que la masturbation est une affaire de soins personnels.

Voir l'article entier →

L’hypnose à la rescousse de votre sexualité
L’hypnose à la rescousse de votre sexualité

août 27, 2019

Problème érectile, de vaginisme ou autres, alors vous pensez que vous avez un dysfonctionnement physiologique. Mais en fait, il est très probable que votre problème n’est que le symptôme et non la cause… et si c’était psychologique ?Dans le cadre d’une sexothérapie, il pourrait vous être recommandé d’avoir des séances d’hypnose. Par la détente, des respirations profondes, la visualisation, le ressenti, des suggestions... vous pourriez avoir recours à l’univers fascinant de l’hypnothérapie au service de la sexualité.

Voir l'article entier →