7 mythes sur la virginité

mars 13, 2019

7 mythes sur la virginité

Que vous ayez ou non déjà eu votre première fois, il est important d'avoir l'heure juste quant à la virginité et les mythes persistants qui l'entourent. Voici donc un article qui démystifie, pour vous ou vos enfants, la (perte de) virginité. 

1. La première pénétration fait forcément mal 

C'est faux! L'idée selon laquelle la pénétration doit faire mal est très dangereuse, puisqu'elle pousse les gens à tolérer des rapports sexuels qui ne leur plaisent pas du tout. La première pénétration, qu'elle soit vaginale ou anale, n'est pas censée être douloureuse. Elle peut être légèrement inconfortable au début, mais si vous serrez des dents de douleur, c'est qu'il y a un problème. 

Une douleur à la pénétration peut indiquer un manque de lubrification (même bien excité-es, ça peut arriver!) qui peut être pallié en utilisant un bon lubrifiant à base de silicone. Ça peut aussi être un signe que vous êtes trop stressé-es ou que la pénétration manque de préparation. Dans ce cas, n'hésitez pas à faire une pause pour discuter ou revenir à des pratiques sexuelles dans lesquelles vous êtes à l'aise.

Il est aussi possible que vous ou votre partenaire soyez allergiques au latex: si vous ressentez un inconfort et de l'irritation uniquement lorsque vous utilisez un préservatif, essayez les condoms sans latex. Sinon, une forte douleur qui empêche la pénétration peut signifier que vous souffrez de vaginisme. N'hésitez pas à contacter votre médecin si vous êtes dans cette situation; des exercices avec des dilatateurs pourraient vous aider. 

2. Si une personne ne saigne pas lors de sa première fois, c'est qu'elle n'était pas vraiment vierge

Encore faux! Contrairement à la croyance populaire, saigner lors de sa première fois n'est pas la norme. En effet, l'hymen est une membrane perforée extrêmement élastique qui ne contient pratiquement pas de vaisseaux sanguins. De plus, il est fort probable qu'à l'adolescence, l'hymen soit complètement disparu (sans douleur). Eh oui, l'hymen peut être rompu en faisant du sport, sans que vous vous en rendiez compte! Ce n'est donc pas la rupture de l'hymen qui cause des saignements lors du premier rapport sexuel. Qu'est-ce qui les cause, vous vous demandez? Un manque de lubrification, une pénétration trop brusque et une contraction des muscles pelviens due au stress. 

3. Il est possible de perdre sa virginité en utilisant des tampons (ou en faisant le grand écart)

Toujours faux! C'est impossible de déterminer si une personne est vierge ou non rien qu'en regardant son hymen. Effectivement, certaines personnes naissent sans hymen, d'autres le perdent en grandissant et d'autres gardent leur hymen intact même après avoir eu des rapports sexuels. On peut donc dire que l'état de votre hymen n'a absolument aucune valeur pour déterminer si vous êtes toujours vierges ou non. 

De plus, utiliser des tampons n'est pas plus à risque de perforer votre hymen que de faire de la gymnastique, de la corde à danser ou encore du vélo. Alors, même si c'est vrai qu'insérer un tampon  (ou faire la split) pourrait endommager votre hymen, ça ne veut pas dire que ce même tampon vous a dépucelé-e. 

4. Le corps change drastiquement après la première relation sexuelle

C'est faux! Beaucoup de gens croient qu'on peut voir qu'une adolescente a perdu sa virginité grâce à des changements corporels très évidents. Pourtant, aucun changement ne survient après votre première fois. Votre vagin ne s'élargit pas, votre hymen n'est pas déchiré, vos petites lèvres ne s'allongent pas, ni ne brunissent et vos hanches ne s'élargissent pas non plus. Tout comme votre pénis ne s'allongera pas à force d'avoir des relations sexuelles. En fait, la plupart de ces changements arrivent à la puberté, tout simplement. 

5. Une personne vierge ne peut pas transmettre d'ITSS

C'est faux! Toutes les ITSS peuvent être transmises durant l'accouchement du parent à l'enfant. De plus, l'herpès buccal (feux sauvages) peut être transmis sur les organes génitaux lors du sexe oral. Il n'est donc pas nécessaire d'avoir eu des relations sexuelles pour être porteur-se d'une ITSS. D'ailleurs, il est aussi très faux de croire qu'on ne peut pas tomber enceint-e lors de sa première fois. En résumé, même si c'est votre première fois à tous-tes les deux, utilisez des protections

6. La première fois doit être magique et spéciale

C'est faux! La première fois ne se passe jamais comme dans les films romantiques. Parce que vous manquez tous-tes les deux d'expérience et que vous êtes maladroit-es. Aussi parce que vous êtes trop pressé-es d'essayer la pénétration ''pour que ça soit fait'' et que vous n'avez probablement pas pris assez le temps d'explorer vos corps nus.

La première pénétration, c'est court, c'est un peu nerveux, c'est inconfortable au début et ça ne se conclut jamais en orgasmes des deux partenaires à l'unisson. Laissez donc de côté l'anxiété de performance, ne vous pressez surtout pas à ''le faire'' et profitez du moment (un peu awkward) présent. Il n'y a aucune honte à ne pas réussir à bander, ni à éjaculer au bout de 30 secondes, ni à ne pas trop savoir comment faire. Personne n'est bon-ne la première fois!

Certaines personnes tiennent à attendre d'être en couple avec une personne spéciale (ou d'être marié-es à cette personne) pour faire l'amour pour la première fois. Bien que ce soit une option valide, personne ne peut vous obliger à faire pareil. Vous pouvez avoir votre première fois avec qui vous voulez: votre premier crush, votre ami-e, votre amoureux-se, votre époux-se, une connaissance, un-e inconnu-e... 

7. On perd sa virginité lors de sa première pénétration vaginale par un pénis

C'est faux (et hétéronormatif)! Faire de la pénétration vaginale par un pénis un passage obligé (presque ritualisé) vers l'âge adulte, c'est un peu ridicule. Tout d'abord, parce que mettre autant d'emphase sur la pénétration vaginale, c'est relayer toutes les autres pratiques sexuelles au rang moins important de préliminaires. Ajoutez à ça le fait que le vagin ne possède que très peu de terminaisons nerveuses et vous obtenez le scandaleux écart d'orgasmes dans les couples hétéros.

Ensuite, définir la virginité par une première pénétration par un pénis, ça peut faire du mal aux victimes d'agression(s) sexuelle(s) et aux couples de même sexe. Les victimes d'agression(s) sexuelle(s) ont déjà été dérobées de leur autonomie: elles n'ont pas besoin, qu'en plus, on leur dise que leur virginité est gâchée. Elles ont le droit de choisir quand elles ''perdent'' leur virginité et comment. De plus, cette définition exclut une grande partie des couples gais et lesbiens et fait d'eux d'éternels puceaux... alors qu'ils sont actif-ves sexuellement!


Bref, le concept de virginité est à repenser au complet, puisqu'il est sexiste (seules les filles doivent se préserver pour avoir de la valeur) et désuet. À vous de choisir le moment où vous aurez vos premières relations sexuelles et après quelles pratiques sexuelles vous vous considérez comme dépucelé-es. 

 

Cet article a été écrit par Marie-Laurayne Poulin, conseillère LUV et intervenante à GRIS Estrie.





Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Les 5 comportements pour une relation amoureuse épanouie
Les 5 comportements pour une relation amoureuse épanouie

septembre 11, 2019

Bien qu'il n'y ait pas réellement de « personne parfaite » il est possible de tomber amoureux d'une personne parfaite pour soi. Et c'est là qu'il est important de bien développer et d'entretenir la relation. Il faut comprendre que l'erreur est humaine et qu'il y a quelques comportements de base qui favorisent les bonnes relations. Il s'agit à mon avis de l'honnêteté, du respect, de l'écoute, de la complicité et de la tolérance.

Voir l'article entier →

5 raisons expliquant la réduction du stress par la masturbation
5 raisons expliquant la réduction du stress par la masturbation

septembre 04, 2019

Même s’il est probable que le concept de masturbation ait été une source de stress lorsque vous étiez plus jeune (car à 11 ans, il est facile de croire que la masturbation peut vous rendre aveugle), le sexe en solo est excellent pour votre santé. En fait, les bienfaits de la masturbation sur la santé mentale sont si généreux que j’irais jusqu’à prétendre que la masturbation est une affaire de soins personnels.

Voir l'article entier →

L’hypnose à la rescousse de votre sexualité
L’hypnose à la rescousse de votre sexualité

août 27, 2019

Problème érectile, de vaginisme ou autres, alors vous pensez que vous avez un dysfonctionnement physiologique. Mais en fait, il est très probable que votre problème n’est que le symptôme et non la cause… et si c’était psychologique ?Dans le cadre d’une sexothérapie, il pourrait vous être recommandé d’avoir des séances d’hypnose. Par la détente, des respirations profondes, la visualisation, le ressenti, des suggestions... vous pourriez avoir recours à l’univers fascinant de l’hypnothérapie au service de la sexualité.

Voir l'article entier →