Jalousie du virtuel

août 13, 2011

Amélie Boulet

La jalousie... Il n’y a rien de plus laid et de plus douloureux que de vivre la jalousie. Ce sentiment de torture de l’intérieur, de pincement droit au cœur qui nous fait totalement perdre la tête. On se dit toutes un jour « plus jamais je ne serai jalouse, ça fait trop mal »… mais il ne faut jamais dire jamais!

La Rochefoucauld nous disait : « Il y a dans la jalousie plus d’amour-propre que d’amour. » J’adore cette citation qui nous dévoile vraiment l’envers de la jalousie.
La première raison qui nous pousse à être jaloux, c’est le manque d’estime de soi. Classique, tout le monde le sait, mais quand le petit pincement nous étreint de toute sa puissance, on ne prend pas toujours conscience du déclencheur de notre hystérie. J’imagine que c’est le doute ou l’ambiguïté d’une relation qui nous fais douter de nous même, par exemple avec une ex, une collègue de bureau, une amie de longue date, ou tout simplement une belle-mère qui nous ramène toujours les anciennes histoires d’amour si heureuses de son fiston sur le tapis.Mais j’ai découvert une nouvelle sorte de jalousie qui m’était encore inconnue, une jalousie que je n’avais jamais vu venir… la jalousie du virtuel.

Jetez-moi la première pierre si, en découvrant un nouveau visage inconnu d’une jeune nymphette à moitié dénudée sur le Facebook de votre chéri ne vous fait pas sursauter. Ou de surprendre celui-ci en flagrant délit de chat un peu osé avec une nana qu’il n’a jamais rencontrée. Vous est-il déjà arrivé de tomber par hasard (sans chercher… car personne n’aurait le culot de fouiller dans les trucs de son copain… enh!!!) dans sa boite de courriel ou vous y retrouvez un message à interprétation multiple de sa fameuse, jolie et trop sympathique pour être honnête, secrétaire.
J’ai découvert que l’hypocrisie du virtuel est encore pire selon moi que de vivre une situation en réel. Mais j’ai réalisé que par amour pour une personne, on doit se fixer des règles comme dans la vie pour être certain de ne pas être dépassé par les événements.

Les relations virtuelles entretenues sur le net sont-elles à votre avis du même niveau qu’une relation extra-conjugale? Si l’on retrouve notre copain sur un site de rencontre, y a-t-il raison de s’affoler? Trouvez-vous important de fixer des règles en ce qui a trait au net de nos jours?





Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

INFOLETTRE

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir nos promotions exclusives, nos vidéos informatifs, des nouvelles de LUV et bien plus!