Lubrifiant sexuel : démystifier les lubrifiants

mai 20, 2011

Lubrifiant sexuel : démystifier les lubrifiants

Amélie Boulet

Plusieurs lubrifiants sont disponibles sur le marché. Encore une fois, le choix d’un lubrifiant est une question de préférence ou encore de savoir l’utilisation que l’on veut en faire. Je vous présente donc les lubrifiants disponibles chez LUV.


Lubrifiant à base d’eau

Les lubrifiants à base d’eau sont réellement des incontournables. En plus de contenir très peu d’ingrédients pouvant causer des infections vaginales (pour les femmes plus fragiles) ils sont simples à nettoyer et peuvent être utilisés avec toutes les sortes de jouets sur le marché Ils sont sans odeur et sans goût et compatibles avec les condoms. Les lubrifiants à base d’eau ont cependant aussi des inconvénients. Leur texture est un peu plus collante, surtout pour les lubrifiants de style gel comme le lubrifiant ID Glide. Les lubrifiants à base d’eau peuvent sécher plus rapidement et ainsi créer un inconfort pour la femme. Cependant, des lubrifiants comme le Vitalub qui sont des concentrés de lubrifiant durent en général plus longtemps grâce à sa texture un peu plus visqueuse répétant la lubrification féminine. Les lubrifiants Swiss Navy à base d’eau sont aussi un excellent choix en matière de texture très soyeuse et qui dure plus longtemps. Et pour les gens qui ont la planète et leur corps à cœur, nous avons aussi les lubrifiants certifiés organiques qui sont faits uniquement à l’aide d’ingrédients naturels et certifiés.

Lubrifiant à base d’eau à saveur

Les lubrifiants à base d’eau avec saveurs contiennent très souvent de la glycérine, du propylène et d’autres ingrédients pouvant faire réagir plusieurs femmes et ainsi causer des infections vaginales. Cependant, avec leurs odeurs et leurs goûts agréables, souvent à saveur de fruits, les lubrifiants à saveur peuvent être intégrés aux préliminaires pour le plus grand plaisir des sens. Aussi compatibles avec les condoms, ils se nettoient facilement, mais sont souvent un peu collants. Pour les lubrifiants à base d’eau à saveur, la marque ID Glide offre une très belle gamme de saveurs plus goûteuses les unes que les autres. Mais mon préféré reste les Swiss Navy qui offre des goûts et saveurs plus subtils et une texture beaucoup plus agréable.

Lubrifiant à base de silicone

Le lubrifiant à base de silicone a définitivement changé ma vie sexuelle. Ce produit est un incontournable de la table de nuit. En plus d’être un lubrifiant sans odeur, ni goût (quoi que pas nécessairement comestible, sans être la fin du monde, il laisse un voile désagréable sur la langue que l’on veut éviter) ils sont compatibles avec les condoms. Chez LUV nous avons opté pour la marque PJUR Woman qui offre un produit de qualité supérieure en provenance de l’Allemagne et qui a une texture beaucoup plus épaisse  que plusieurs marques compétitrices. Des lubrifiants au silicone comme les X-man ou encore Swiss Navy deviennent plus secs et moins agréables… mais cela reste un goût personnel. Donc pour le silicone PJUR Woman les avantages sont grands. Vous pouvez utiliser votre lubrifiant autant pour la pénétration que pour faire un délicieux massage à votre partenaire. La version Woman ayant été pensée pour les peaux fragiles de certaines femmes, ils sont sans agent de conservation, sans eau, sans parfum, sans huile ni gras. Les seuls inconvénients de ce type de lubrifiants, c’est que vous ne pourrez pas l’utiliser avec vos jouets préférés en silicone, car il abîmera littéralement vos objets de plaisir. Mais il s’agit d’un investissement idéal pour les « petites vites » ou encore les filles qui ont une lubrification moins abondante, ou tout simplement pour un confort ultime et pour accentuer les sensations de frottement au niveau du clitoris. Nous avons aussi le PJUR Man qui offre un lubrifiant encore plus épais et qui dure beaucoup plus longtemps. La version Man étant donc idéale pour la pénétration anale, mais peut servir exactement comme le PJUR Woman.

Bref, les lubrifiants sont une question de préférence. Il faut arrêter de croire que le lubrifiant est uniquement pour les filles qui ne lubrifient pas bien ou encore pour les filles frigides. Le lubrifiant c’est un confort pour la femme et qui dit confort dit plus de plaisir. Et même si le désir de faire l’amour n’est pas à son comble… on peut tout de même s’éclater. Et pour les jouets… un indispensable, alors pourquoi vous priver de ce plaisir?

Voir notre collection complète de lubrifiants sexuels





Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Top 12 des coquineries les plus vendues en ligne… découvrez pourquoi!
Top 12 des coquineries les plus vendues en ligne… découvrez pourquoi!

janvier 09, 2020

Nous avons vendu plus de 2000 produits en ligne dans la dernière année à travers le Québec et le Canada. 

Voici donc le top 12 des produits les plus vendus et surtout LE POURQUOI!

Voir l'article entier →

Les 10 idées-cadeaux de Noël les plus coquines
Les 10 idées-cadeaux de Noël les plus coquines

novembre 26, 2019

Cette année, on se donne comme mission d’offrir un petit quelque chose à sa conjointe  ou son conjoint qui sera coquin, qui fera rougir, qui vous rapprochera, qui l’émoustillera, qui rendra à Noël la magie qu’il lui revient.
[...]
Maintenant vous avez clés en main nos 10 plus coquines 
idées-cadeaux pour Noël, dont on vous garantit qu’ils seront plus mémorables que le grille-pain de « matante Denise »!

Voir l'article entier →

Transporter vos convictions environnementales dans votre lit ?!?
Transporter vos convictions environnementales dans votre lit ?!?

octobre 31, 2019

L’autre soir, une amie racontait la nature de son premier sex toy;  un vibrateur basique en plastique couleur coquille d'œuf fonctionnant avec 2 grosses piles AA .Une seule vitesse pour se satisfaire,  un bouton glissoir de mise en marche "on/off"; voilà ce qu’elle cachait religieusement sous son matelas. Malheureusement pour mon amie, son aventure s’est arrêtée après qu'il ait atterri sur le sol et fini directement à la poubelle.

Voir l'article entier →