Top 10 des idées reçues sur la sexualité

août 15, 2013

Top 10 des idées reçues sur la sexualité

Est-ce vrai ou faux? Nous avons tous déjà entendu des déclarations au sujet de la sexualité dans notre jeunesse qui nous ont marquées et qui influencent nos perceptions. Voici un décompte de 10 questions fréquemment posées, ou gardées en secret, avec leur réponse.

1. L’orgasme qu’on obtient en se masturbant est plus intense que celui que l’on ressent en ayant une relation avec quelqu’un.

VRAI.

Lors de la masturbation, hommes et femmes appliquent la force, le frottement, la pression, la stimulation nécessaire à leur orgasme. Cela dit, lors d’une relation avec un partenaire, nous contrôlons moins tous ces aspects et nous vivons une communion avec celui-ci. Par contre, cela peut changer. Il s’agit de conditionner votre cerveau. Si vous ne jouissez qu’en stimulant votre clitoris, lors de la pénétration, allez le stimuler et votre cerveau enregistra cette nouvelle jouissance!

2. Quand des femmes vivent ensemble (famille, couvent, prison, etc.) leurs cycles menstruels s’influencent et se synchronisent.

ÇA PEUT ÊTRE VRAI.

L’équilibre hormonal des femmes est influencé par la communication émotionnelle entre celles-ci. Le système limbique, influencé par les émotions, agit sur l’hypothalamus qui orchestre les glandes du corps, dont les ovaires.

3 – Le désir, on le ressent ou on ne le ressent pas.

FAUX.

La sexualité féminine est souterraine, plus cachée et intériorisée. Il faut savoir comment fonctionne son corps et être à l’affût des sensations physiques et émotionnelles. Le désir peut monter tranquillement et tout d’un coup déborder. Le meilleur ami du désir est le plaisir!

4 – Faire l’amour est un instinct, aucune connaissance préalable n’est nécessaire.

VRAI.

On peut se débrouiller sans rien n’apprendre. Par contre, une certaine connaissance du corps humain peut faciliter l’acte. Par contre, si l’on s’intéresse à mieux comprendre l’autre et son corps, il peut être pertinent de s’informer davantage et laisser nos manières d’hommes des cavernes de côté! 😉

5 – La masturbation rend sourd.

FAUX.

Ce ragot vient de l’église catholique qui voulait interdire ce genre de pratique, car le sexe ne devait servir qu’à procréer. Les médecins ont donc « prouvé » que c’était nocif pour la santé. Il est à noter, toutefois, que lorsqu’une femme a un orgasme, elle n’entend plus les sons ambiants…

6 – 90% de la sexualité se passe dans la tête.

VRAI.

L’hypothalamus est le chef d’orchestre de toutes les glandes hormonales du corps, donc de l’hypophyse qui agit sur les glandes sexuelles. De plus, l’hypothalamus est aussi au centre du cerveau des émotions. Souvenirs et émotions facilitent donc la montée des hormones!

7. On recommande la circoncision pour avoir une meilleure hygiène.

FAUX.

Le pénis circoncis est certes plus facile à nettoyer, mais le repli du prépuce peut accueillir des sécrétions et du smegma. Il n’est donc pas à l’épreuve des odeurs et autres désagréments!

8. Plus on caresse fort et vite le clitoris, plus la fille est excitée.

FAUX.

Si la fille n’est pas bien préparée à ce geste (lubrifiée, excitée), ce sera plus irritant qu’excitant. Il faut suivre l’excitation de la femme pour lui procurer les caresses adéquates. Un conseil, regardez votre partenaire se masturber, cela peut vous apprendre beaucoup sur son besoin de stimulation.

9. Les femmes fontaines jouissent plus intensément que les autres.

FAUX.

Les femmes fontaines sont des femmes qui évacuent un liquide abondant hors du vagin et de la vulve lors de leurs rapports sexuels. Cela a lieu dans un moment près de l’orgasme et le liquide part en jet. En d’autres mots, ce jet représente pour ces femmes leur jouissance physique, mais chaque personne est différente et cela ne qualifie pas la puissance de l’orgasme.

10. On peut devenir une femme fontaine en travaillant la technique.

ÇA PEUT ÊTRE VRAI.

Selon Deborah Dundahl (2005), toutes les femmes sont des fontaines qui s’ignorent. Il s’agirait d’une éjaculation féminine qui peut être travaillée avec des exercices. Le liquide expulsé par les femmes fontaines serait une sécrétion due à une forte excitation du point G.

Certaines réponses peuvent vous sembler assez curieuses. La curiosité pousse à aller voir ce qui se trouve plus loin, alors faites vos petites recherches pour en connaître davantage!

Attention de ne pas vous laisser berner par des idées reçues!

Ces questions/réponses sont tirées du livre La masturbation rend sourd, 300 idées reçues sur le sexe du Dr. Sylvain Mimoun et Isabelle Yhuel.





Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Les 5 comportements pour une relation amoureuse épanouie
Les 5 comportements pour une relation amoureuse épanouie

septembre 11, 2019

Bien qu'il n'y ait pas réellement de « personne parfaite » il est possible de tomber amoureux d'une personne parfaite pour soi. Et c'est là qu'il est important de bien développer et d'entretenir la relation. Il faut comprendre que l'erreur est humaine et qu'il y a quelques comportements de base qui favorisent les bonnes relations. Il s'agit à mon avis de l'honnêteté, du respect, de l'écoute, de la complicité et de la tolérance.

Voir l'article entier →

5 raisons expliquant la réduction du stress par la masturbation
5 raisons expliquant la réduction du stress par la masturbation

septembre 04, 2019

Même s’il est probable que le concept de masturbation ait été une source de stress lorsque vous étiez plus jeune (car à 11 ans, il est facile de croire que la masturbation peut vous rendre aveugle), le sexe en solo est excellent pour votre santé. En fait, les bienfaits de la masturbation sur la santé mentale sont si généreux que j’irais jusqu’à prétendre que la masturbation est une affaire de soins personnels.

Voir l'article entier →

L’hypnose à la rescousse de votre sexualité
L’hypnose à la rescousse de votre sexualité

août 27, 2019

Problème érectile, de vaginisme ou autres, alors vous pensez que vous avez un dysfonctionnement physiologique. Mais en fait, il est très probable que votre problème n’est que le symptôme et non la cause… et si c’était psychologique ?Dans le cadre d’une sexothérapie, il pourrait vous être recommandé d’avoir des séances d’hypnose. Par la détente, des respirations profondes, la visualisation, le ressenti, des suggestions... vous pourriez avoir recours à l’univers fascinant de l’hypnothérapie au service de la sexualité.

Voir l'article entier →